Articles avec le tag ‘albalad’

Question de Mayotte : quelle diplomatie ?

Question de Mayotte : quelle diplomatie ?

Dans Albalad n°742 du 20 avril 2012, l’ambassadeur Ahamada Hamadi s’est posé en donneur de leçons, fustigeant des « vocations diplomatiques, (des) talents visionnaires (et des) procès staliniens contre le MIREX ». Pour lui « la diplomatie ne se fait pas dans la rue. Elle est un art, une science, …. ». Le peuple n’a donc pas son mot à dire. Il doit attendre patiemment que les « spécialistes », ceux qui ont le « savoir et savoir faire ». Le peuple n’a même pas le droit d’être éclairé sur la diplomatie mise en ½uvre par les « spécialistes » puisque nulle part dans son long article, il ne traite des questions concrètes de l’heure, en particulier la politique française visant à transformer l’île comorienne en Région Ultra Périphérique (RUP) de l’Union Européenne. 
En réalité notre ambassadeur milite pour une « gestion de la question de Lire la suite de cette entrée »

MOUVEMENTS SOCIAUX : »Albalad en grève : où est le capitaine? »

MOUVEMENTS SOCIAUX :

 Les salariés d’Albalad sont entrés en grève aujourd’hui, lundi. C’est l’absence de salaire en janvier et en février qui a mis le feu aux poudres, mais là n’est pas la seule raison du conflit.

Une partie des salariés du seul quotidien papier de Mayotte, Al Balad, ont entamé un mouveme de grève ce lundi pour protester contre l’absence de versement des salaires de janvier et février, mais aussi parce que «les salaires sont toujours payés en retard » nous confie une salariée du journal qui préfère garder l’anonymat. « Un virement aurait du être fait la semaine dernière » nous explique une autre source qui regrette que « toute la presse va mal à Mayotte, et c’est fort dommage car chaque organe a sa place ».
Ce que reprochent les salariés du journal, au delà du versement des salaires, c’est l’absence de capitaine à la barre du Lire la suite de cette entrée »

Mayotte / Justice : UNE AFFAIRE PLUTOT COMPLEXE

Mayotte / Justice : UNE AFFAIRE PLUTOT COMPLEXE

Bavures policières, salle comble, médias excités, la cour correctionnelle a été hier, la scène d’une chronique judiciaire digne d’Hollywood.
 
L’audience a duré toute la matinée. Et compte tenu du climat général, la décision du tribunal a été donnée dans l’après-midi. Les accusés, reconnus coupables, ont écopé d’un verdict qui les prive définitivement de leur emploi au CRA. La victime n’est pas renvoyée chez elle.
Albalad, revient sur cette audience assez inhabituelle.
Hier à 8h00, s’est tenu au tribunal correctionnel le jugement de deux policiers. L’un est accusé de coups et blessures sur une femme détenue au Centre de Rétention Administratif, le second étant poursuivi pour complicité.
Contrôleur des moniteurs de surveillance, ce dernier n’aurait selon lui, pas vu l’agression filmée. N’ayant pas convaincu le juge, il a écopé des mêmes sanctions que l’auteur direct des faits : 6 mois avec sursis, Lire la suite de cette entrée »

Mayotte / Justice : UNE AFFAIRE PLUTOT COMPLEXE

Mayotte / Justice : UNE AFFAIRE PLUTOT COMPLEXE

CRA de Mayotte. Source Video LIBERATION

Sitti Batoule SAID ALI
 

Bavures policières, salle comble, médias excités, la cour correctionnelle a été hier, la scène d’une chronique judiciaire digne d’Hollywood.
L’audience a duré toute la matinée. Et compte tenu du climat général, la décision du tribunal a été donnée dans l’après-midi. Les accusés, reconnus coupables, ont écopé d’un verdict qui les prive définitivement de leur emploi au CRA. La victime n’est pas renvoyée chez elle.
Albalad, revient sur cette audience assez inhabituelle.
 
Hier à 8h00, s’est tenu au tribunal correctionnel le jugement de deux policiers. L’un est accusé de coups et blessures sur une femme détenue au Centre de Rétention Administratif, le second étant poursuivi pour complicité.
Contrôleur des moniteurs de surveillance, ce dernier n’aurait selon lui, pas vu l’agression filmée. N’ayant pas convaincu le juge, il Lire la suite de cette entrée »

Une directrice pour la SNPSF

L’ancienne patronne de la Poste, Mme Ahmed Abdou Mari, vient d’être nommée directrice de la Société Nationale des Postes et Services Financiers (SNPSF). La nouvelle est tombée hier en fin d’aprés-midi. Mme Ahmed Abdou succède à Ibrahim Abdallah. Cette nomination intervient sept mois après le scandale financier ayant causé à la société un préjudice estimé à plus de 500 millions de francs comoriens. Jusqu’ici, la société était dirigée par une commission technique. Le ministre des Transports, Rastami Mouhiddine, avait fait savoir que la commission est parvenue à équilibrer les comptes de la société. Formée à la faculté de droit de Bordeaux, Mme Ahmed Abdou intègre une école de perfectionnement des cadres des postes et telecommunications de Toulouse en France. Elle est sortie inspecteur principal des services postaux et financiers. Elle n’est donc pas une inconnue au sein de la société. M. Ahmed Abdou, qui est l ‘épouse d’un ancien directeur général de Comores télécom (Oumara Mgomri), intègre la Lire la suite de cette entrée »

COMORES / Projet habitat : Hassane Hamadi demande à être entendu par la justice

COMORES / Projet habitat : Hassane Hamadi demande à être entendu par la justice

 
L’ancien ministre des Finances, Hassane Hamadi, demande à être entendu au sujet des fonds accordés à l’Union des Comores par le Royaume d’Arabie Saoudite qui devaient financer le projet phare de l’ancien chef de l’Etat, Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, à savoir la lutte contre l’habitat insalubre. 

M Hamadi s’exprimait hier au cours d’un point de presse à Moroni. Il reconnaît avoir reçu «une mallette de 2 millions de dollars » des mains de l’ancien président au lendemain de l’arrivée d’un prince du royaume à Moroni, soit 740 millions de francs comoriens.  Mais, à l’entendre, «l’argent a été viré immédiatement dans le compte spécial TR0011 à la Banque centrale.» 
«Seul le ministre des Finances, sur ordre du président, avait la possibilité de faire des mouvements » dans ce compte, a affirmé l’ancien ministre, «J’ai bien reçu les 2 millions de dollars, j’ai mis en place un mécanisme spécial de décaissement. Seul le ministre des Finances avait, sur la base d’une décharge, la possibilité d’ordonner tout décaissement après autorisation du président », a-t-il expliqué. 
 
Pour rappel, la Convention pour le renouveau des Comores (CRC) demande la  lumière sur l’utilisation de ces fonds et a décidé de porter plainte Lire la suite de cette entrée »

COMORES / Vie chère, Wanantsi s’insurge contre «les intimidations»

COMORES / Vie chère, Wanantsi s'insurge contre «les intimidations»

Le mouvement Wanantsi Wa Komor (les citoyens des Comores, littéralement) regrette les man½uvres employées jusqu’ici, selon eux, pour étouffer toute initiative visant à protester contre la vie chère dans le pays.

Les responsables du mouvement font ainsi allusion à la récente arrestation du leader de l’association Naritsengué, Saleh Assoumani. Ce dernier avait été condamné à un an d’emprisonnement pour «diffamation» avant de bénéficier d’une liberté provisoire samedi.
«C’est dommage de voir des responsables empêcher les gens à manifester. Nous sommes victimes de cette vie chère, nous manifestons pacifiquement pour que les autorités prennent des mesures rapidement pour limiter les effets négatifs de la hausse des prix», a expliqué hier à Albalad Mohamed Yasser, le trésorier du mouvement.
Les fondateurs de Wanantsi se félicitent des efforts déployés pour rationner les citoyens de l’électricité et l’enquête sur le bien fondé de la hausse des prix du carburant. Wanantsi demande aux autorités de « respecter leur engagement à faire baisser les Lire la suite de cette entrée »

COMORES : «Il n’y avait pas de raison d’augmenter le prix du carburant»

COMORES : «Il n'y avait pas de raison d'augmenter le prix du carburant»

Mahamoud Ali Mohamed
 
Dans cette interview exclusive accordée à Albalad, l’entrepreneur Mahamoud Ali Mohamed qui enquêtait sur le bien fondé de la hausse du prix du carburant à la Société comorienne des hydrocarbures (SCH) révèle que les données comptables de l’entreprise montrent qu’il n’y avait pas lieu de faire monter les prix, précisant que la balle est maintenant dans le camp du gouvernement.

Vous venez de rendre votre rapport au président. Que dit ce rapport ?

Ce rapport dit que la hausse n’est pas justifiée. C’est au Président  Ikililou  maintenant de prendre les décisions. D’ailleurs, je m’étonne que dans cette affaire les 2 ministères de tutelle soient complètement absents.

En quoi la hausse n’est pas justifiée ?

Il devrait  avoir une hausse si les éléments qui composent le prix de revient  changent à la hausse. Et pour ce qui concerne notre société d’Etat, Comores Hydrocarbures (SCH), ce prix de revient est constitué de 3 choses : le prix CAF Lire la suite de cette entrée »

COMORES / MUTSAMUDU : Viol sur une fille de quatre ans.

Kamardine Saindou alias Mogné Rangué a été arrête lundi et mis en détention préventive pour avoir violé une jeune fille de sept ans au quartier Shiwé au sud de Mutsamudu. Cet homme de plus de trente ans n’est pas, d’après Fatima Bacar, à sa première agression sur mineurs 
Le tribunal de Mutsamudu était envahi par une foule nombreuse venue de tous les coins de la ville pour dénoncer sous un soleil caniculaire, les agressions sexuelles sur mineurs que Rangué aurait commises depuis un long moment dans les périphéries de la ville de Mutsamudu.
« Nous sommes là et ne bougerons pas tant que les responsables ne le livrent pas pour qu’on le corrige. Il a ruiné l’avenir de près de dix jeunes filles et on le laisse libre dans la natures » a déclare une mère très furieuse. D’après le juge d’instruction, une information est ouverte sur le passé de Mogné Rangué qui pourrait purger une peine de plus de dix ans ferme. Selon la responsable de la cellule d’écoute, il ne sert à rien de détenir Mogné Rangué, une solution immédiate s’impose pour que l’avenir de ces enfants soit garanti.

 
BEN DHOIFIR. C
Source : Albalad Comores du 13 octobre 11

Lire la suite de cette entrée »

COMORES: SAMBI ATTENDU A MORONI DANS 48 HEURES

COMORES: SAMBI ATTENDU A MORONI DANS 48 HEURES

Selon le quotidien Albalad, l’ancien président des Comores, Ahmed Abdallah Mohamed SAMBI est attendu à Moroni ce samedi 15 octobre 2011. Après plus de deux mois et demi d’absence et un long périple l’ayant amené notamment à Dubai, au Caire, à Téhéran puis Ankara, le fondateur de l’actuelle majorité présidentielle au pouvoir revient donc aux Comores.

Et comme nous vous l’indiquions depuis un certain temps, une mobilisation sans précédent a été faite et continue a être faite par la population (et surtout les jeunes) de la ville de Moroni pour accueillir, celui que tout le monde considère désormais comme l’initiateur et l’element declencheur du développement socio-économique du pays.

Reste maintenant à savoir si M’madi ALI, actuel ministre de la Défense, ne cherchera pas à saboter l’accueil de la personne qui causera son éviction suite aux propos qu’il a tenu à son encontre dans le journal Albalad.
Toutefois, nombreux sont ceux qui annoncent dores et déjà  que "rien, ni personne ne les empêchera d’aller accueillir Sambi en héros comme il se doit". En attendant, c’est le ciel d’Ikililou qui semble s’éclaircir car c’est avant tout un allié et un soutien de taille qui arrive à point nommé Lire la suite de cette entrée »
Suivez nous :
Twitter Facebook  RSS

http://www.wikio.fr
Annonces
Mots clés
test