Laurent Fabius prépare-t-il de futures « excellentes relations » entre « son » président et celui du Gabon ?

Laurent Fabius prépare-t-il de futures « excellentes relations » entre « son » président et celui du Gabon ?

En pleine campagne présidentielle de François Hollande, les déclarations de Laurent Fabius au Gabon sèment des doutes sur la volonté du Parti socialiste de rompre avec le soutien français aux dictatures africaines. Ce parti et son candidat doivent clarifier leur position à ce sujet.

L’ancien Premier ministre français Laurent Fabius, en visite à Libreville, a estimé hier que les relations entre la France et le Gabon étaient « excellentes » et souhaité « qu’elles se développent dans le futur ». Il a également été reçu par le dictateur gabonais Ali Bongo, fils du despote Omar Bongo, imposé au pouvoir en 2009 par le biais d’un coup d’État électoral.
Ce soutien explicite à la dictature d’une figure de poids du Parti socialiste intervient quelques jours seulement après que le député européen Kader Arif ait réagi à Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)

L’immigration à Mayotte : un enjeu pour la campagne présidentielle ?

L'immigration à Mayotte : un enjeu pour la campagne présidentielle ?

Après sa tournée à la Réunion, Marine Le Pen ne viendra pas à Mayotte pour sa campagne électorale. Elle a préféré mettre le cap cette semaine sur Lille afin de convaincre sous d’autres cieux. La question de l’immigration à Mayotte, qui est toujours aussi prégnante, ne semble plus figurer comme un enjeu de campagne présidentielle.
 
Pourtant ce ne sont pas les thèmes d’actualité qui manquent à Mayotte pour tenter de convaincre l’électorat. En effet, avec un taux d’immigration aussi élevé, on pourrait même se dire que c’est du pain bénit pour le Front national qui ne se cache pas pour en faire un de ses thèmes de prédilection dans la campagne présidentielle. Comment interpréter dans ce cas, la non-venue de Marine Le Pen à Mayotte ? Tout d’abord, la candidate ne s’est jamais cachée sur le fait qu’elle Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)

COMORES : Contre la rupeisation de Mayotte, le Mirex ne doit pas trainer les pieds

COMORES : Contre la rupeisation de Mayotte, le Mirex ne doit pas trainer les pieds

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre journal numéro 1899 du jeudi 9 février 2012 et plus particulièrement l’article intitulé « La Commission européenne se penchera sur le statut de Mayotte en Juin » et je voudrais réagir pour féliciter Al-watwan et ses rédacteurs pour leur esprit patriotique et leurs efforts de sensibilisation pour la défense de l’intégrité territoriale de notre pays et de son unité nationale. Cet article vient encore une fois sensibiliser l’opinion nationale, en général, et nos autorités nationales, en particulier, sur le danger imminent de la rupeisation de l’ile comorienne de Mayotte, si ces dernières laissent faire. Je nourris l’espoir que le Mirex va réagir positivement et va entamer les démarches nécessaires pour empêcher cet état de fait. Le Mirex doit par conséquent entreprendre certaines actions au niveau de l’Ue, de l’Onu et de l’Ua en se servant de deux résolutions de l’Onu, résolution  du 12 novembre 1975 sur l’admission des Comores à l’Onu. Tous les pays européens, sans Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)

COMORES : Une délégation de parlementaires comoriens en France

COMORES : Une délégation de parlementaires comoriens en France

Entretien de Henri de Raincourt, avec le président de l’Assemblée nationale des Comores, Bourhane Hamidou (13 février 2012)
 
Le ministre chargé de la Coopération, M. Henri de Raincourt, recevra cet après-midi le Président de l’Assemblée nationale des Comores, M. Bourhane Hamidou, qui sera accompagné d’une délégation de parlementaires comoriens.
C’est la première visite d’une délégation de parlementaires comoriens en France depuis l’indépendance des Comores en 1975.
Le ministre et ses interlocuteurs comoriens s’entretiendront de l’ensemble des moyens de renforcer la coopération entre la France et l’Union des Comores.
 
Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/
Publié le 13 février 2012

Lire l’article sur sosdemocratiecomores.skyrock.com


Notez cet article :
(Aucune note)

Comores : l’ex-chef d’état-major relaxé pour «rébellion» mais maintenu en détention

Comores : l'ex-chef d'état-major relaxé pour «rébellion» mais maintenu en détention

La cour d’appel de Moroni a acquitté le 8 février 2012 l’ancien chef d’état-major et 12 autres militaires, accusés de rébellion. En première instance, le général Salimou Mohamed Amiri aujourd’hui en détention était relaxé mais ses compagnons d’infortune avaient écopé des peines allant jusqu’à dix mois de prison ferme. Le général Salimou Mohamed Amiri, est acquitté, mais il reste en détention à son domicile pour « complicité d’assassinat ».


La cour d’appel infirme le jugement de première instance en acquittant tous les parvenus dans cette affaire de rébellion qui date de 2010. Ce verdict n’a surpris personne. Le ministère public à l’origine de l’appel avait presque réclamé cet acquittement. Le parquet général s’était rangé du côté de la défense pour dénoncer la procédure. Maître Hamada Mohamed Baco avocat de la défense, s’en réjouit : « C’est une décision vraiment sage. Je savais qu’aujourd’hui Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)

LA REUNION / Giovanna à 415 km : une dégradation du temps attendue

LA REUNION / Giovanna à 415 km : une dégradation du temps attendue

Selon le dernier bulletin de Météo France de 10 heures, Giovanna maintient sa trajectoire en direction de l’Ouest à la vitesse de 9km/heure. Le cyclone tropical se situait à 415 kilomètres au Nord-Nord-Est de la Réunion au point 17.6 degrés Sud et 57.5 degrés Est. La Réunion est toujours placée en pré-alerte cyclonique et un bulletin de vigilance forte houle est toujours valable pour le Nord et l’Est.

Le cyclone tropical Giovanna n’est pas redevenu intense ce matin. Le neuvième système dépressionnaire de la saison cyclonique se déplace vers l’Ouest à la vitesse
de 9 km/heure avec une pression estimée à 965 HPA. 
Positionné à 17.6 degrés Sud et 57.5 degrés Est, ce puissant cyclone est encore à 415 kilomètres de nos côtes. Il devrait passer au plus près de la Réunion soit à environ Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)

COMORES: (SERIEUSES) DOUTES SUR LA BONNE FOI DE NOS GOUVERNANTS

COMORES: (SERIEUSES) DOUTES SUR LA BONNE FOI DE NOS GOUVERNANTS

La vice-présidence en charge de l’Aménagement du territoire et de l’Habitat fait régulièrement l’objet d’allégations fondées ou pas, de mauvaises insinuations en ce qui concerne l’attribution des marchés de construction des routes à la société Colas. On semble ainsi remettre en cause l’image de fabrique de ce nouveau régime qui a décidé de jouer la carte de la transparence dans l’attribution des marchés publics, de la lutte anti-corruption. Il est donc temps que la lumière soit faite, que le ministère mis en cause aille sur les ondes ou le plateau de l’ORTC, car c’est là que le doute sur la transparence des procédures d’attribution des marchés est exprimé, pour faire une démonstration de conformité avec le code des marchés publics, et laver ainsi les soupçons de corruption. Et le parlement qui a latitude de contrôler l’action de l’exécutif doit interpeler le Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)

FRANCAFRIQUE : Le malheur Africain !

allowfullscreen="true"
allowscriptaccess="always"
>

Lire l’article sur sosdemocratiecomores.skyrock.com


Notez cet article :
(Aucune note)

Denis Sassou Nguesso à Paris : les dictateurs sont toujours les bienvenus à l’Élysée

Denis Sassou Nguesso à Paris : les dictateurs sont toujours les bienvenus à l'Élysée

À quelques mois de l’élection présidentielle française et des élections législatives au Congo-Brazzaville prévues àlautomne 2012, la réception par Nicolas Sarkozy de Denis Sassou Nguesso le 8 février vient rappeler les liens complaisantsque les autorités françaises continuent d’entretenir avec les dictatures françafricaines. Au pouvoir de 1979 à 1992 et depuis1997, avec l’appui d’Elf et de l’État français, le régime du président du Congo Brazzaville a toutes les caractéristiques d’unrégime dictatorial tels que ceux avec lesquels Nicolas Sarkozy avait promis de rompre en 2007, puis en 2011, suite aurenversement de Ben Ali en Tunisie.
Le règne de Sassou Nguesso se caractérise par le crime, la corruption, la violation des droits humains, le détournement des ressourcesdu pays au profit du clan présidentiel ce qui n’empêche pas l’Ambassade de France d’afficher ostensiblement sur son site que "laFrance entretient depuis toujours des relations privilégiées de coopération avec la République du Congo et se place aujourdhui aupremier rang des bailleurs de fonds bilatéraux présents dans le pays."
En effet, pour son retour au pouvoir en 1997 Sassou Nguesso avait programmé et exécuté des massacres de populations civiles,plongeant le pays dans une guerre dont l’un des épisodes est toujours en procédure devant la justice française : l’affaire des « disparusdu Beach ». Denis Sassou Nguesso est aussi parmi les chefs d’État visés par la procédure judiciaire sur les « Biens Mal Acquis ».Cette affaire met en lumière le patrimoine considérable acquis grâce aux détournements de fonds publics, avec la complicité d’acteursfrançais. Les déclarations récentes de l’avocat Robert Bourgi rappellent d’ailleurs, quelques années après l’affaire Elf, que cette manneaurait grandement alimenté la vie politique française. Cette visite officielle du dictateur congolais est aussi une insulte à la mémoire dujournaliste franco-congolais Bruno Ossébi, vraisemblablement assassiné en février 2009 à Brazzaville, en raison de son travail sur lacorruption et les « Biens Mal Acquis ». La Coalition Congolaise Publiez Ce Que Vous Payez (PWYP Congo) reste très critique surl’absence de transparence sur les revenus du pétrole congolais …
En 2009, deux personnalités de l’UMP, Jacques Toubon et Patrick Gaubert, ont apporté leur caution à la mascarade électorale au coursde laquelle Sasou Nguesso a été « réélu », ce qui est une manière de soutenir ce régime « stable » qui a toujours permis la bonneimplantation des grandes entreprises françaises au Congo Brazzaville (telles que le pétrolier Total ou le groupe Bolloré, qui a obtenu lamême année la concession du port de Pointe-Noire pour une durée de 30 ans).

Survie et la Fédération des Congolais de la Diaspora (FCD) dénoncent cette visite et demandent aux autorités françaises :

la fin du soutien au régime dictatorial de Denis Sassou Nguesso et aux autres dictatures en Afrique
la dénonciation des élections factices visant à maintenir les dictateurs
larrêt des pressions politiques au travers du Parquet dans l’affaire des Biens Mal Acquis
le gel des avoirs illicites des dictateurs et le renforcement des mécanismes préventifs
le soutien à lexigence dune enquête véritable sur la mort de Bruno Ossébi
larrêt de toute coopération militaire, policière et la suppression des partenariats de Défense avec les régimesdictatoriaux
la création dune commission denquête parlementaire sur lensemble de la coopération militaire et policièrefrançaise en Afrique.

 
Communiqué, le 7 février 2012
Contact presse :
Benjamin Moutsila
Fédération des Congolais de la Diaspora
manalilian@free.fr
Tél: 06 83 12 12 92      

Lire l’article sur sosdemocratiecomores.skyrock.com


Notez cet article :
(Aucune note)

Etat civil : 193 officiers et agents sont formés à l’organisation et à la gestion

Etat civil : 193 officiers et agents sont formés à l'organisation et à la gestion

Le ministère de l’Intérieur organise, depuis mercredi 8 février, avec l’appui financier et technique de l’Union européenne à travers le Pcd, une session de formation destinée aux officiers et agents d’état civil pour “renforcer leurs capacités et leur permettre d’assurer au mieux leurs fonctions telles qu’elles sont définies par la loi“.

Cette formation durera neuf jours à Ngazidja, six jours à Ndzuwani et trois jours à Mwali. Au total 193 officiers et agents d’état civil vont bénéficier de cette formation à raison de soixante à Ndzuwani, vingt cinq à Mwali et cent huit à Ngazidja. Selon Samia Abdoulmadjid, spécialiste en Développement institutionnel au Pcd, en 2009, l’Union européenne a apporté une assistance technique à l’Union des Comores pour l’élaboration de textes législatifs et réglementaires portant institution des collectivités territoriales décentralisées.
“Un ensemble détaillé de Lire la suite de cette entrée »


Notez cet article :
(Aucune note)
Suivez nous :
Twitter Facebook  RSS

http://www.wikio.fr
Annonces
Mots clés