Mauvaises odeurs au lycée Saïd Mohamed Cheikh: La mairie de Moroni rejette toute responsabilité

Mauvaises odeurs au lycée Saïd Mohamed Cheikh: La mairie de Moroni rejette toute responsabilité

A la suite de la marche spontanée des élèves du lycée Said Mohamed Cheikh, la mairie de la capitale réagit. Face à ce ras-le-bol des lycéens, la commune de Moroni accuse les services sanitaires d’être à l’origine de ce désagrément.

La mairie de Moroni se décharge de toute responsabilité après la marche silencieuse des élèves du lycée Saïd Mohamed Cheikh de la semaine dernière. Les écoliers de cet établissement public avaient déserté les bancs pour protester contre les mauvaises odeurs émanant du dépôt d’ordures ouvert à quelques mètres du lycée. La marche des lycéens était dirigée vers la mairie avant de se terminer à la préfecture. C’est pourquoi la mairie tient à mettre les choses au clair.

« Nous nous dégageons de toute responsabilité dans tout ce qui s’est passé », déclare Mohamed Abdérémane Boina, adjoint au maire de Moroni. Le lycée de Moroni comme d’ailleurs les habitations situées dans les alentours de cette décharge à ciel ouvert connaissent des moments difficiles à cause des odeurs nauséabondes et autres reptiles qui en sortent. Mais la situation s’est aggravée ces derniers jours avec le déversement de tonnes de cartons de poulets avariés dans la décharge qui souffre de traitement.

« C’est un conteneur de 40 pieds qui a passé un mois en mer. Et ce sont 2500 cartons pourris. C’est énorme », regrette pour sa part Omar Mouhydine qui travaille au service sanitaire de l’île autonome de Ngazidja. Mab Elhad qui assume actuellement l’intérim du premier magistrat de la ville pointe du doigt les services sanitaires comme étant « les responsable de cet acte ignoble ».

Pour sa part, le service sanitaire de l’île accuse la douane d’être à l’origine de la situation. « Ce n’est pas la mairie de Moroni uniquement qui condamne. Nous condamnons aussi cet acte », martèle Omar Mouhydine qui travaille au service sanitaire, participant à une réunion à la mairie de Moroni dans le but de trouver une solution adéquate à ce problème qui risque de créer un danger de santé public.

« Dés que nous avons appris l’acte, nous avons pris aussitôt toutes les mesures nécessaires pour que les élèves reprennent cours le lendemain. Et comme vous l’avez constaté, les élèves ont repris les classes le lendemain », explique l’adjoint du préfet avant d’annoncer que pour la deuxième fois « si un tel acte se reproduisait, il faut aller voir soit les responsables de la direction des douanes, soit le service phytosanitaire de l’Union qui sont tous coupables de négligence dans cette affaire ».

Ibnou Med Abdou

Lire l’article sur roinaka.skyrock.com

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Afin de garantir un bon esprit de participation, les modérateurs se réservent le droit de supprimer/modifier tout message considéré comme publicitaire, hors-sujet ou abusif (notamment en cas de commentaire diffamatoire ou injurieux).

Autres articles :

Suivez nous :
Twitter Facebook  RSS

http://www.wikio.fr
Annonces
Mots clés